9 conseils pour bien choisir votre centre équestre ou poney-club

Que vous souhaitiez débuter l’équitation ou bien changer de structure, voici quelques conseils pour vous aider à trouver un centre équestre qui comblera toutes vos attentes : passion, plaisir, sécurité, pédagogie, motivation, progression, amitié, complicité et bien-être.

Choisis bien ton centre équestre

1. Evaluez vos objectifs

Si vous débutez, votre objectif sera dans un premier temps :

  • de trouver un bon moniteur compétent, pédagogue et patient, pour bien apprendre les bases de l’équitation.
  • des chevaux (ou poneys) calmes, bien dressés et adaptés à votre taille, pour la sécurité.

Si vous êtes un cavalier plus expérimenté :

Quelles disciplines vous souhaitez pratiquer ? dressage, saut d’obstacles, cross, balades, randonnées, horse-ball, équitation western… > Certains centres équestres proposent de multiples activités, d’autres sont très spécialisés.

Souhaitez-vous sortir en compétition ? Club ? Amateur ? > Certains club ne sortent jamais en compétition, d’autres seulement en concours club … renseignez-vous bien.

CSO

2. Faites vos recherches

  • Le site de la Fédération Française d’Equitation propose un module de recherche qui recense tous les clubs, facile à utiliser.
  • Google maps
  • Le bouche à oreille : demandez à vos amis cavaliers ou parents de cavaliers.

Faites une sélection de plusieurs centres équestres puis allez les visiter.

3. Faites des kilomètres

Ne choisissez pas un club juste parce qu’il est proche de chez vous.

Pour trouver le club qui vous convienne vraiment et qui vous permettra d’atteindre vos objectifs, il vous faudra peut être faire quelques kilomètres supplémentaires.

Ecurie et boxes

4. Visitez les installations

Observez :

  • la propreté, l’entretien des installations et des boxes,
  • la qualité des sols des carrières et la présence de bas-flancs et de portes sécurisées,
  • la sellerie doit être propre et le matériel bien entretenu.
  • La présence d’un manège et d’un club-house sera très appréciée les jours de pluie !

Vérifiez que les installations sont bien adaptées à vos objectifs, par exemple :

  • une carrière de dressage 60×20 pour les cavaliers souhaitant sortir en concours de dressage.
  • une carrière de saut d’obstacles équipée pour les cavaliers de CSO.
  • un terrain de cross (ou sinon des sorties régulières en entrainement) pour les cavaliers souhaitant sortir en CCE.
  • un accès à des chemins de balades, piste de galop, douche, rond de longe, etc …
  • pour les enfants : du matériel pour apprendre en  jouant : connes, balles, cerceaux…

Cheval en box

5. Assurez-vous du bien-être des chevaux et poneys

Pendant votre visite, prenez bien le temps d’observer l’état physique et mental des chevaux ainsi que leurs conditions de vie.

  • Sont-ils maigres ? ou trop gros ?
  • Leurs sabots sont-ils en bon état ?
  • Quand vous vous approchez d’eux, quel est leur comportement ? Sont-ils plutôt calmes, curieux ? ou plutôt agressifs ? Ont-ils des tics de comportement ?
  • Sont-ils sortis en paddock ou restent ils enfermés en box toute la journée ?
  • Ont-ils des abris dans leur paddock ?
  • Les boxes et abreuvoirs sont-ils bien entretenus ?
  • Combien d’heures de travail font-ils chaque semaine ?
  • Voient-ils le vétérinaire, le dentiste ou l’ostéopathe lorsque cela est nécessaire ?

Pour répondre à certaines de ces questions, il vous suffira d’observer, pour les autres n’hésitez pas à demander.

Si vous pratiquez l’équitation, c’est que vous aimez les chevaux ! Leur bien-être doit être votre première priorité !

Choisissez un club qui prend soin de ses chevaux et de ses poneys !

Troupeau de chevaux en paddock

6. Observez les moniteurs pendant les cours

Un bon moniteur doit posséder de réelles compétences :

  • être capable de dresser et travailler un cheval avec justesse et légèreté,
  • être patient, à l’écoute et capable de s’adapter à chaque élève.

Attention… un moniteur peut être un bon cavalier et être un mauvais pédagogue… et inversement…

Prenez le temps d’assister à au moins un cours de votre niveau et observez le comportement du moniteur et l’ambiance dans le cours.

A la fin du cours, allez discuter avec le moniteur et parlez lui rapidement de vos objectifs, pour savoir s’ils sont réalisables dans ce club.

Le nombre de cavaliers par cours est aussi important. Personnellement, j’aime travailler avec un maximum de 6 cavaliers, au-delà de 6, la qualité de l’enseignement est moins bonne. Trop de cavaliers = peu de temps consacré à chacun.

Pour les débutants, vérifiez-bien qu’un moniteur (ou un apprenti) est bien présent pour vous aider pendant la préparation des chevaux.

Cours de saut d'obstacles

7. Discutez avec les cavaliers, jugez l’ambiance

Une bonne ambiance, chaleureuse et conviviale est, selon moi, indispensable.

L’esprit d’entraide entre cavaliers est également très important. Vous aurez souvent besoin d’un coup de main ou d’un conseil pendant la préparation de votre cheval ou les jours de compétitions.

Discutez avec les cavaliers que vous croisez pour connaître leur ressenti.

Demandez-leur si le club organise des animations, des barbecues, où tous les cavaliers sont invités… ces moments de convivialité rapprochent les gens et contribuent à une bonne atmosphère.

Vous devez vraiment vous sentir bien dans votre club, car cela aura un impact sur votre motivation et votre progression.

Je connais malheureusement beaucoup de cavaliers qui ont abandonné leur passion, à cause d’une mauvaise ambiance ( jalousies, mises à l’écart, moqueries…).

Et c’est bien souvent, les comportements des moniteurs et dirigeants, qui sont responsables de l’ambiance dans leur club, bonne ou mauvaise…

Cavaliers heureux

8. Prenez des cours d’essais

Prenez au minimum 3 cours d’essais ou profitez des vacances pour faire des stages, avant de vous inscrire.

Cela vous permettra de tester le moniteur, l’ambiance et la cavalerie.

9. Évitez les clubs “usines”

Les clubs “usines” sont ceux où quand on arrive le cheval est déjà prêt et quand on a fini son cours il est repris par un autre cavalier, les chevaux y enchaînent souvent les cours toute la journée et vous n’apprenez pas à vous en occuper.

Un jour, un cavalier qui venait d’un de ces club “usine”, est venu faire un stage avec moi, il était soit disant d’un niveau galop 4, et il est arrivé dans la carrière avec la selle à l’envers ! Un autre avait mis un filet le mors sous le menton… et une autre “galop 6” n’avait jamais douché les membres ou graissé les pieds d’un cheval !!!

Conclusion

Prenez le temps de vous trouver un club qui prend soin de ses chevaux et de ses cavaliers, ceci vous permettra de pratiquer l’équitation en toute sérénité et d’atteindre vos objectifs.

Belle et longue vie équestre à vous !

Partagez avec nous, dans les commentaires, vos expériences, bonnes ou mauvaises… , et si vous connaissez un “Super” centre équestre, réunissant toutes ces qualités, n’hésitez pas à en parler ici !

Photo 3 par christels, photo 4 par Alexas_FOTOS, photo 5 par MichaelGaida

Recherches utilisées pour trouver cet article :centre equestre
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 80
  •  
  •  

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement "10 clefs pour booster votre progression"